J'ai lu ça

"L'heure des fous" - Nicolas Lebel

« L'ennemi était intérieur et habitait près de chez nous. Il n'était pas un combattant entraîné aux confins d'un désert, mais une victime d'un système sans scrupule qui l'avait humilié, jeté à la rue puis aux tréfonds des égoûts. Il éclosait dans ce cloaque fétide, cet abject margouillis, se façonnait dans la plus répugnante des boues, golem dérisoire dégouttant des pisses chaudes et anonymes,

Lire l'article complet