J'ai lu ça

"Inexorable" - Claire Favan

« Elle n'envisage évidemment pas qu'il [son fils Milo, ndr] la tue physiquement. Elle pense plutôt que ce stress permanent qui ruine ses journées finira par la ronger de l'intérieur. Jour après jour, Milo creuse sa tombe. Elle ne sait pas si c'est la règle, ou si elle a vraiment tiré le gros lot, mais elle a fini par conclure que les enfants sont là pour détruire leurs géniteurs. Elle s'est fait

Lire l'article complet
J'ai lu ça

"Miettes de sang" - Claire Favan

« — Tes parents ne t'ont jamais dit de na pas te promener seul en ville ? C'est dangereux, tu sais.
Ses doigts se firent plus caressants.
 — Ils auraient dû te prévenir. Cela leur aurait évité de perdre leur fils.
Il soulève l'enfant qui se débat mollement.  — Tu sais que ça ne sert à rien. Allonge-toi là, sans faire d'histoires. »

Voilà un roman où j'ai compris tous les personnages :


Lire l'article complet
J'ai lu ça

"Dompteur d'anges" - Claire Favan

« Chaque matin avant de se rendre à son travail [...] elle s'arrête à l'église pour s'agenouiller devant l'autel afin que Dieu entende ses prières. Histoire qu'elle ne se fasse plus de mouron, il l'exauce. Tandis qu'elle vient juste de fêter ses trente-cinq ans, un camion la fauche sur un passage piéton. »

Personne n'aime les tueurs d'enfants. C'est sur la base de ce constat que Claire Favan


Lire l'article complet