Cap Canaille - Christophe Gavat
01/05/2021

Il semble qu'un roman policier en titre du « Prix du Quai des Orfèvre 2021 » doive être précis. Ainsi, en moins de cinquante pages nous découvrons que l'Ensop est l'école nationale supérieure des officiers de police [...], que l'ESIPN est l'école supérieure des inspecteurs de la police nationale, que la CPA est une commission administrative paritaire [...] ou que la DIPJ est la Direcction interregionale de la police judiciaire. Ne confondez pas BRB et GRB, quoique peut-être ont-ils tous deux accès au FNAEG ?

Et là, je ne vous ai mis que les notes de bas de page. Parce que si vous relevez les yeux, là encore la précision ne manque pas. Dans la description de la ville de Marseille et son nombre exact d'habitants, dans les caractéristiques de sa Honda Goldwing Aventure 1800 cm3 (avec une marche arrière, hein !) et même dans la distance précise qui sépare le canapé du lieutenant de son bureau à la Crim'.

C'est quand même la première fois depuis très longtemps qu'un bouquin me fait tolement découvrir un nouveau mot : immarcescible. Joli !

J'ai arrêté à la page 53, je n'avais pas assez de place pour enregistrer toutes les informations. Dommage, car le bouquin est écrit par un commissaire divisionnaire en vrai donc le sens de l'enquête doit être sympa.

Vous me direz, quand vous l'aurez lu ?


 

Jean-Christophe BURNEAU
par Jean-Christophe BURNEAU

Architecte du numérique le jour, geek la nuit et lecteur le reste du temps...