Mamie Luger - Benoît Philippon
« Marcel était un piètre cuisinier mais un bon cogneur [...], de la catégorie supérieure. Celle qui laisse des séquelles. Berthe, en plus d'avoir le vagin tuméfié, en a eu le coccyx pété. Va expliquer ça au médecin. Marcel s'en est bien sorti : chute dans l'escalier. "Ben voyons, j'ai le con en chou-fleur et le cul pété en deux parce que j'ai raté une marche. Et l'autre, il avale l'excuse." [...] Un petit biffeton et un coup de calva avaient aidé à valider le diagnostic. »
22/09/2020

D'un côté, on a Berthe, 102 ans, en garde à vue. En face d'elle, un flic qui recueille sa déposition. Une déposition en forme de vie entière : bah oui, c'était pas très raisonnable de canarder l'escouade de gendarmes qui a pris d'assaut sa chaumière auvergnate, alors comment en est-elle arrivée là ?

« Poétique, réaliste, cynique, émouvant et captivant. Un texte de haute intensité drolatique et émotionnelle. » (Lire, cité en quatrième de couverture). Oui, il y a de tout ça. Pourtant, même si la vie de Berthe n'est pas piquée des hannetons, c'est surtout le style de ce bouquin qui m'a tenu en haleine. C'est impertinent, fleuri, intense et léger, frais et grave, épais et savoureux. Et souvent armé, qu'on parle de carabine, de luger ou de poêle en fonte, celle à truffade, la plus massive.

Ne loupez pas ça !


 

Jean-Christophe BURNEAU
par Jean-Christophe BURNEAU

Architecte du numérique le jour, geek la nuit et lecteur le reste du temps...