Le tricycle rouge - Vincent Hauuy
« Callipyge, chenu, avanie, remugles, cacochyme, catharsis, vésanie, hubris, cachectique, vitupérations, zététique, diapré, veule, alliciant, chafouin, turbide, lulibérine, volutes, dichotomie, amok, caligineux, olibrius, tabula rasa, halliers, alogique, obduration, agélaste, systémique, cauteleux, industrieux, alea jacta est, horions, ab ovo, syndromes, indicible, catharsis, gambit, languide, exécration, déréliction, controuvé, ilotisme, squalide, vulnéraire, recru, brandons, coercition, à quia, épilogue »
07/08/2020

Saviez-vous que la lulibérine est l'hormone de libération des gonadotrophines hypophysaires ? Est-ce que ça vous intéressait avant que je vous l'apprenne ? Et est-ce que ça vous intéresse plus maintenant que vous le savez ?

C'est pourtant l'un des mots, parmi tous ceux que j'ai mis en exergue, que l'auteur a choisis comme titre pour l'un de ses chapitre. En vrai, tous les mots que j'ai relevés plus haut sont les titres des chapitres de ce bouquin.

En fait, je vous rends service : consultez donc dès maintenant la définition de tous les mots ci-dessus, ça vous évitera de le faire durant la lecture de ce roman : dès les premières pages, on sent que ça va tourner à l'encyclopédique et que l'auteur s'est fait un challenge de caser sa culture. Oui, il l'a fait. Et bien que je ne sois pas totalement inculte, il m'aurait fallu sauter sur le dictionnaire toutes les trois pages si j'avais voulu rentrer dans son jeu. Malheureusement, c'est un petit jeu qui casse vite le rythme de l'histoire, si ce n'est plus...

« Noah serre les dents lorsqu'il aperçoit la longue silhouette de l'inspecteur, obombrée par le contre-jour de la lumière vespérale. »

« Noah observe le brouillard languissant étirer ses nappes caligineuses [...]. Les dernières feuilles rouge et or qui ornent les arbres géminés [...] seront remplacées par le givre et la neige. »

Bon, et l'histoire, avec tout ça ? Eh bien, ce n'est pas qu'elle n'est pas intéressante mais, comme je l'ai un peu souligné, elle est difficile à lire. Un profileur qui a des visions, une journaliste, des meurtres, des flics plus ou moins bornés. Des services secrets, un scénario un peu torturé où j'ai fini par me perdre en attendant l'épilogue.

Dans les arguments de vente mis en évidence par ma libraire, l'auteur est nancéien (quoiqu'exilé au Canada) et le bouquin a obtenu le prix VSD RTL du meilleur thriller français présidé par Michel Bussi. Ok : bah c'est un peu court !


 

Jean-Christophe BURNEAU
par Jean-Christophe BURNEAU

Architecte du numérique le jour, geek la nuit et lecteur le reste du temps...