Turbulences - Michael Crichton
« Les éléments des moteurs fonctionnaient à des températures de 1390 °C, bien au-dessus de la température de fusion de la plupart des alliages métalliques, qui se ramollissaient à 1220 °C. Ils étaient donc fabriqués en alliages de titane selon des techniques de pointe [...] et certaines pièces [...] étaient essentiellement produites par accrétion, de manière à ne former qu'un seul cristal de métal, ce qui les rendait phénoménalement résistantes. »
31/05/2020

En ouvrant un bouquin de 1996, je craignais de devoir le reposer en paix au bout de quelques pages. C'est donc avec une première surprise que je me suis aperçu que j'en avais atteint le tiers, la moitié pour finalement le finir à grande vitesse : le scénario est bien emmené, la chute est bien trouvée (même si elle se laisse assez rapidement deviner), il y a du rythme : ce bouquin a bien veilli.

Il a bien vieilli techniquement également car c'est une encyclopédie sur la fabrication des avions. On sent que l'auteur s'est beaucoup documenté, au point d'en mettre des tartines comme celle en exergue qui, franchement, pourraient être allégées. Ceci étant, comme je n'ai aucune notion de la fabrication d'un avion en 2020, ces tartines techniques sont encore très crédibles.

Et dernier point, le style est très sympa. Ça faisant longtemps, très longtemps que je n'avais pas lu un bouquin à l'imparfait du subjonctif. C'est magnifique ! Quelle richesse, en trouve-t-on encore des comme ça aujourd'hui ?

Traduit de l'américain par Gérald Messadié


 

Jean-Christophe BURNEAU
par Jean-Christophe BURNEAU

Architecte du numérique le jour, geek la nuit et lecteur le reste du temps...