Ne t'éloigne pas - Harlan Coben
« Megan Pierce menait la vie rêvée d'une mère de famille et ça l'horripilait. [...]Elle avait opté pour une existence routinière, obligée à jouer la même pièce jour après jour, avec les mêmes interprètes que la veille [...]. Pourquoi, se demandait Megan, pourquoi sommes-nous forcés de choisir un seul mode de vie ? Pourquoi n'y a-t-il qu'un seul "moi", une seule façon de vivre qui fait de nous ce que nous sommes ? Pourquoi ne pourrait-on pas avoir plusieurs identités ? Et pourquoi devoir détruire une vie afin d'en bâtir une autre ?  »
22/05/2020

Megan Pierce se pose des questions que toute personne mariée suffisamment longtemps s'est déjà posé, se pose, se posera. Pourquoi changer ce qui paraît fonctionner ? Ce commentaire donne envie de poser immédiatement le bouquin pour aller fouiller dans la pile à la recherche d'un bon polar, non ?

En fait non. Parce que le spleen de Megan Pierce se trouve aspiré dans un scénario façon Harlan Coben. Ce qui vous garantit des dévoilements, des rebondissements de l'intrigue, des ascenseurs émotionnels. Des frémissements aussi, comme dans « Il avait fallu faire preuve de beaucoup de persuasion, entre autres mettre en contact le fer à souder et l'urètre de l'avocat [...] »

Bien traduit dans un style dynamique, avec des personnages bien posés et attachants –et quelques personnages glaçants pour venir en contrepoint, ce roman se lit d'une traite et se finit, bien évidemment, pas du tout comme on s'y attend...

Traduit de l'anglais (États-Unis) par Roxane Azimi


 

Jean-Christophe BURNEAU
par Jean-Christophe BURNEAU

Architecte du numérique le jour, geek la nuit et lecteur le reste du temps...