L'heure des fous - Nicolas Lebel
« L'ennemi était intérieur et habitait près de chez nous. Il n'était pas un combattant entraîné aux confins d'un désert, mais une victime d'un système sans scrupule qui l'avait humilié, jeté à la rue puis aux tréfonds des égoûts. Il éclosait dans ce cloaque fétide, cet abject margouillis, se façonnait dans la plus répugnante des boues, golem dérisoire dégouttant des pisses chaudes et anonymes, les fluides les plus intimes de ses concitoyens. »
05/04/2020

Cet auteur a une caractéristique : il écrit "Ouaih" là où j'écrirais "Ouais". Ceci étant, il a une autre différence avec moi : il a écrit un bon bouquin, lui.

Il a quoi de bon, ce bouquin ? Tout d'abord, un style assez particulier, qui mixe d'une part élégance grammaticale et vocabulaire fourni, et d'autre part un remix de San Antonio et d'Audiard. C'est assez déroutant et il est indispensable de posséder cette culture de base (SanA et Audiard) pour savourer la moitié du bouquin...

Et puis ensuite, il raconte une histoire bien emmenée, à peine crédible par endroits mais toujours plausible, sur-romancée parfois mais avec une vraie interrogation de société...

Faites-vous plaisir !


 

Jean-Christophe BURNEAU
par Jean-Christophe BURNEAU

Architecte du numérique le jour, geek la nuit et lecteur le reste du temps...