Juste un regard - Harlan Coben
« – Et s'il refuse de parler ?
Crash arborait toujours son sourire de prédateur marin. La tête de cet homme était horrible à voir mais Grace commençait à s'y habituer. Elle se rendait compte aussi qu'il ne cherchait pas à lui faire peur ; quoi qu'on ait fait subir à sa bouche, le résultat était devenu son expression naturelle. Il en disait long, ce visage. Et, de ce fait, sa question se révélait purement rhétorique. »
25/08/2019

Il y a trop de monde, trop de rôles, trop d'introduction. Pour, sans retournement particulier, trop peu d'action et un dévoilement torturé sans queue ni tête.

Le style est propre, parfois intéressant, mais sombre dans des digressions sur des thèmes qu'on n'en a rien à foutre et qu'on voudrait la suite de l'histoire.

J'ai survolé les dernières pages juste pour dire que je l'avais fini, ça situe...

Traduit de l'anglais (États-Unis) par Roxane Azimi


 

Jean-Christophe BURNEAU
par Jean-Christophe BURNEAU

Architecte du numérique le jour, geek la nuit et lecteur le reste du temps...