Le cercle des impunis - Paul Merault
« Il n'y a point de plus haute vengeance que l'oubli » (Baltasa Gracian, L'Homme de cour, 1647). Ça, c'est bien trouvé.
12/01/2019

« Des brumes de Londres au soleil éclatant de Marseille, des policiers sont assassinés dans la plus sordide des mises en scène, avec un même symbole tatoué sur la langue. »

Le scénario, alambiqué, traverse la Manche dans tous les sens. On a du flic anglais, on a du flic français, du flic de Marseille, du flic de Paris à Marseille, de la flique de Londres en France, des méchants français à Londres, je me suis un peu perdu dans tout ce petit monde. D'autant que le méchant est en fait deux méchants, dans une association un peu improbable qui vise à commettre des meurtres non moins improbables.

Le style est agréable mais n'a rien de saillant –pas de citation croustillante à vous soumettre aujourd'hui.

Il ne fait pas de doute que l'auteur, spécialiste des quarties sensibles et des situations extrêmes, maîtrise parfaitement les procédés opérationnels des opérations de police.

Malheureusement, je n'ai pas réussi à vibrer avec ce bouquin...


 

Jean-Christophe BURNEAU
par Jean-Christophe BURNEAU

Architecte du numérique le jour, geek la nuit et lecteur le reste du temps...