L'homme à l'envers - Fred Vargas
« Camille puisait son énergie vitale à deux sources : la composition musicale et le Catalogue de l'Outillage Professionnel. Dix ans plus tôt, elle comptait aussi sur l'amour, mais en elle avait beaucoup rabattu sur ce vieux truc rabâché de l'amour. L'amour vous donnait des ailes pour vous scier les jambes, ça ne valait donc pas trop le coup. Beaucoup moins le coup qu'un Cric hydraulique 10 tonnes, par exemple. En gros, avec l'amour, si vous n'aimiez pas quelqu'un, il restait, et si vous aimiez quelqu'un, il s'en allait. Un système simple, sans surprise, qui engendrait immanquablement un grand ennui ou une catastrophe. »
26/07/2018

On ne présente plus Fred Vargas, bien sûr, et son genre littéraire à part entière, où la narration est empreinte d'humour, de liberté et de poésie et où la pensée est plus importante que l'histoire. Et si vous ne connaissez pas, c'est une auteure à tenter absolument !

Ce polar pastoral n'échappe pas au genre : pendant que le commissaire Adamsberg se touche les couilles en pelletant des nuages, les locaux de l'étape construisent eux-mêmes l'intrigue, invraisemblable non moins que crédible. Tout ce petit monde part à la chasse au loup, et l'un dans l'autre le loup n'y était pas et le méchant n'était pas celui qu'on croyait.

Un moment plaisant de lecture qui m'a même fait carrément rigoler à un moment...


 

Jean-Christophe BURNEAU
par Jean-Christophe BURNEAU

Architecte du numérique le jour, geek la nuit et lecteur le reste du temps...