08/02/2018

"Marquée à vie" avait pour mission de se montrer à la hauteur du bon Adler-Olsen que je venais de refermer. Et comme il serait suivi par un Thilliez, la barre était haute.

Il s'est montré à la hauteur de ces ambitions, en nous dévoilant immédiatement ce que la procureure –marquée à vie par une histoire qu'elle ignore– recherchera tout au long du bouquin.

Cette structure scénaristique présente bien sûr l'inconvénient qu'à la page 145 (sur 378) j'avais à peu près la fin de l'intrigue en tête, et j'étais tombé pas trop loin de l'arbre...

Un bouquin agréable qui ne m'a pas... marqué à vie.

Traduit de l'anglais (US) par Louis Poirier


 

Jean-Christophe BURNEAU
par Jean-Christophe BURNEAU

Architecte du numérique le jour, geek la nuit et lecteur le reste du temps...