Le duel - Arnaldur Indridason
Je l'ai oublié dans le train juste après avoir pris quelques notes aux deux tiers environ du bouquin... Je vous les partage ici, sans prétendre commenter l'ensemble de l'œuvre...
23/06/2017

Même bien avant de l'avoir fini, mes commentaires étaient plutôt critiques.

En gros, dans le contexte d'un championnat du monde d'échecs, deux flics doivent élucider le meurtre d'un jeune homme dans un cinéma.

À partir de cette situation de départ, ça part en nouille dans tous les sens. D'une part, on a des chapitres entiers sur le sanatorium dans lequel était Marion, la flique. Et franchement, comment dire, euh rien à foutre, quoi... Ça aura peut-être (il faut l'espérer) une importance plus loin, mais comme je ne l'ai pas lu je ne promets rien.

Et puis aussi, le scénario suit d'un peu trop près des élucubrations policières plutôt osées. Jugez vous-mêmes : sur la base de la découverte d'un paquet de cigarettes de marque Belomorkanal, elle déduit :
- que les tueurs sont plusieurs
- qu'ils sont probablement l'un russe et l'autre américain (fort, non ?)
- qu'ils avaient un rendez-vous secret au cinéma.
- Peut-être même qu'il y en avait un troisième qui faisait le guet.

Eh bien le croirez-vous, un retournement plus tard ils sont sur la piste de l'un des hommes dans l'hôtel qui reçoit les champions d'échecs.

C'est à ce moment que le train m'a piqué mon bouquin, et je le lui ai laissé sans grand regret.


 

Jean-Christophe BURNEAU
par Jean-Christophe BURNEAU

Architecte du numérique le jour, geek la nuit et lecteur le reste du temps...