Les blondes - Emily Schultz
15/04/2017

Une discussion avec un bébé in-utero ne laisse guère de place aux dialogues et c'est donc en haut d'un monologue qu'on s'engage en ouvrant ce bouquin.

Un monologue comme un teaser qui n'aboutit pas, qui tourne en rond autour de cette blonde bloquée dans son chalet. Arrivé au chapitre 4, j'ai commencé à douter. J'ai survolé quelques pages pour voir si ça bougeait, puis ouvert des passages au hasard au milieu, à la fin. Toujours le même ton linéaire, comme total shooté, qui raconte toujours des trucs inintéressants.

C'est un mauvais score : 83 pages lues sur 425.

Traduit de l'anglais (Canada) par Éric Fontaine.


 

Jean-Christophe BURNEAU
par Jean-Christophe BURNEAU

Architecte du numérique le jour, geek la nuit et lecteur le reste du temps...