La garçonnière - Hélène Grémillon
On baisait, c'est tout. Et tu le sais très bien, histoire de se désennuyer, d'aller au bout du principe qui sous-tend toute attirance entre un homme et une femme trop souvent mis en présence l'un de l'autre.
28/09/2015

Oui, c'est juste une citation sortie de son contexte. Un contexte que j'ai qualifié, en cours de lecture, d'injection de folies en intraveineuse. Des folies multiples, croisées. Vécues, imaginées. Des folies argentines dans lesquelles la junte a gravé le sens de l'horreur...

« Un bouquin de fracassés. » Christelle, l'amie qui me l'a recommandé

Un bouquin dur. Dur à lire, dur à supporter. Des jets de folies sans fin parmi lesquels les exactions de la junte tissent comme un contrepoint.

[...] Jalousie, aveuglement, une danse étourdissante des sentiments pour un livre à suspense, impossible à lâcher.
Etourdissant, sentiments, je suis d'accord. Par contre le suspense est noyé, l'histoire est ensevelie sous ces sentiments plus ou moins conscients et en vérité m'a semblé s'achever assez platement en un ultime instant de folie...

 

Jean-Christophe BURNEAU
par Jean-Christophe BURNEAU

Architecte du numérique le jour, geek la nuit et lecteur le reste du temps...