14/01/2014

Traduit de l'américain par Nicole Hibert

Ecrit après "Genesis" - John Case et "Le premier cavalier de l'Apocalypse" - John Case , John Case nous entraîne dans les arcanes des plus sombres expériences scientifiques héritées de la guerre froide, au service d'une raison d'État que les scrupules n'embarrassent pas.

Seulement voilà, deux jours seulement après l'avoir lu, je m'aperçois que l'histoire est tellement peu crédible, avec tellement de personnes manipulées et de personnages manipulateurs, qu'il ne m'en reste au final... qu'une amnésie... un magnifique succès de manipulation mentale :D

Je n'en ai pour ma part rien retiré d'intéressant, que ce soit conceptuellement, en terme de scénario ou dans le style, et ai vraiment été déçu par rapport aux autres œuvres de cet auteur.


 

Jean-Christophe BURNEAU
par Jean-Christophe BURNEAU

Architecte du numérique le jour, geek la nuit et lecteur le reste du temps...