14/01/2014

Traduit de l'américain par Hubert Tézenas

Début de la 4° :

Trois petits truands, à peine majeurs et tout juste sortis de prison, décident de braquer une station-service. Mais l'affaire tourne mal. Il faut fuir, et vite : un policier est déjà sur leurs traces [...]

Ça commence donc comme un petit polar banal, à lire en jetant de temps en temps un coup d’œil à la télé. Mais il y a, comment dire, comme une ambiance qui monte, qui monte... Le SWAT arrive, les négociations s'engagent, les truands s'engueulent entre eux, ... Je ne veux pas en dévoiler plus que ne le fait le résumé de l'éditeur, mais le suspense grimpe irrésistiblement, irréversiblement jusqu'à la fin. J'ai seulement regretté le petit deus ex machina de la page 488 (ed. Pocket), un peu décalé par rapport à la subtilité avec laquelle l'ensemble est mené.

Un thriller de bonne facture, un style efficace. J'ai bien apprécié, dans la mesure où il y a pas mal de personnages en jeu, que l'auteur prenne la peine de rappeler systématiquement, par un titre de section discret, quel est celui qui est dans l'action.


 

Jean-Christophe BURNEAU
par Jean-Christophe BURNEAU

Architecte du numérique le jour, geek la nuit et lecteur le reste du temps...