24/09/2012

"On fait partie de ces gens qui ne pouvaient pas s'empêcher d'ouvrir leur gueule quand ils étaient nerveux, histoire de faire croire le contraire. C'était une habitude débile, mais impossible d'aller contre notre nature."

Ainsi débute le résumé de l'éditeur en 4ème de couv. Il faut dire que Hap, blanc hétéro, et Leonard, gay noir, forment une paire de copains peu banale, qu'on a déjà trouvée dans "L'arbre à bouteilles", "Le mambo des deux ours", ...

Mis à part leur capacité toute particulière à se foutre dans la m...e, les dialogues acides et l'humour noir, je dois avouer que leur propension à cogner ou buter tout ce qui passe, ou presque, finit par fleurer le comique de répétition. Disons que la qualité du style rattrape l'inanité de l'action.


 

Jean-Christophe BURNEAU
par Jean-Christophe BURNEAU

Architecte du numérique le jour, geek la nuit et lecteur le reste du temps...