Il est de retour - Timur Vermes
« Si j'avais eu la SS à ma disposition, j'aurais veillé à ce que cette obscure "centrale de parti" parte en fumée dès la nuit suivante et à ce que ses membres, des lâches tous autant qu'ils étaient, puissent réfléchir dans le bain de leur propre sang aux véritables principes de la pensée populiste-faciale. Mais à qui pouvais-je demander ça dans cette époque pacifique où les gens avaient perdu l'habitude d'user de la violence la plus élémentaire ? »
05/07/2017
Berlin, 2011. Soixante-six ans après sa disparition, Hitler se réveille dans un terrain vague de Berlin.

Vous venez d'entrer dans un vaste quiproquo jouissif et hautement culpabilisant. Vous venez d'entrer dans la tête d'Adolf et vous allez voir, c'est rock'n'roll... Dans un style très posé, très réfléchi –un style de Führer en fait– vous assistez en direct à sa remontée dans les starting-blocks. On en profite pour prendre une rafraichissante leçon d'histoire sur la période 1932-1945 revisitée...

Absolument tout au long du bouquin, j'ai hésité à rigoler. Je ne sais pas trop où mettre la limite entre le premier et le second degré, entre l'histoire, la dénonciation et l'apologie. En face de cette gêne, on a un style cynique, grinçant et qui est peut-être de l'humour –plutôt drôle alors. Ou pas...

En tout cas je recommande d'essayer !

Traduit de l'allemand par Pierre Deshusses


 

Jean-Christophe BURNEAU
par Jean-Christophe BURNEAU

Consultant indépendant en transformation numérique des entreprises le jour, geek la nuit et lecteur le reste du temps...